Mon voyage préféré a été au…

On m’a demandé récemment quel était len voyage qui m’a le plus marqué, qui a été le plus intense. Il y en a deux. Les voici.

Le Cameroun en sac à dos

Il y a d’abord un voyage d’un mois au Cameroun, parti seul avec sac à dos, sans plan trop précis. Passer quelques jours en arrivant à Douala, la métropole, qui est très « métropole africaine », est assez particulier. Le centre-ville est à la fois un bazar et un capharnaüm impossible, avec certaines petites rues plein de monde qui marchent partout, et dans les rues principales un trafic halluciné de kamikaze en moto ou en bagnole déflaboxée! C’était intense, quelque part sur la frontière qui sépare d’une part le plaisir de la découverte, et d’autre part l’irritation générée par toute la pollution (odeurs, bruit, déchets… une grande ville du tiers-monde quoi!). Après ça, me retrouver sur une plage déserte avec du sable noir (!) à perte de vue, puis au sommet d’un volcan qui, quand même, était pas mal haut (4000+ mètres), après ça encore dans le nord du pays, dans une grande zone semi-désertique au sud du Sahara, en pays musulman où tout homme qui en a les moyens a deux femmes, disons que ça a fait un voyage assez remplis.

La George en canot

L’autre voyage qui m’a marqué est trois semaines de canot sur la rivière George, dans le Grand Nord. La rivière se termine à Kangiqsualujjuaq, au nord-est de Kujjuak. C’était très différent du Cameroun, ne serait-ce que je suis parti avec 4 autres gars, et que rendu sur place, à part ces 4 autres gars, il n’y avait absolument personne. C »était la toundra! La région est montagneuse, mais les plus hautes montagnes sont plus basses que le Mont-Royal. Et puisqu’il n’y a plus d’arbres dès qu’on quitte le micro-climat du bord de la rivière, c’est une région idéale pour la rando. Côté canot, la rivière est immense et les rapides franchissables (sauf exception, qui se portage). La pêche est exceptionnelle, et les mouches aussi. C’est un peu spécial comme « vacances d’été au Québec », puisque c’est tellement au nord que le soir on porte une tuque. Très beau voyage de plein air.