Se laisser dépasser par ses rêves

Un petit film qui se laisse voir… Ce que l’un des auteurs du vidéo en dit : « Dans un monde appauvri par l’homme, la seule lueur d’espoir est le souvenir d’un passé oublié. Mais attention à ne pas se laisser dépasser par ses rêves… »

Replay, par gargouillon.


Je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle au deuxième degré avec nos nuits hivernales et nos rêves d’été. Remplacez le masque à gaz par une grosse parka, et le film est subitement réaliste! :-)

Merci à l’ami Carl pour le lien. Autres endroits sur le Web où l’on en discute :