Discussion fictive au cours de yoga

Ceci est une discussion fictive qui pourrait avoir lieu mercredi soir prochain.

Yoga Lyne St-Roch

Moi : Il me semble que le thé n’est pas assez chaud.

Elle : C’est quand même un thé gratuit… on est mal placé pour se plaindre.

Moi : Je ne me plains pas. C’est juste que tout le reste est très correct. Je suis très exigeant, mais non, je ne me plains pas. A thé gratuit on ne regarde pas la bride…

Elle : Tu suis un cours?

Moi : Oui. Le cours de débutant. C’est ma deuxième soirée. Et toi?

Elle : Qu’est-ce qui t’a convaincu de commencer à faire du yoga?

Moi : A part le fait qu’il y a beaucoup de jolies filles ici? Je ne sais pas… le plaisir de me connecter à moi-même… c’est dur à dire, je n’aurais probablement pas pris le cours si un collègue ne m’avait pas invité.

Elle : Tu fais du yoga avec un collègue?

Moi : Oui. Mais lui il fait du yoga avec sa blonde. (Rires) Je déconnais au début du premier cours. Je disais à Sébastien – le collègue en question – que je ne comprenais rien : ni comment les équipes sont séparées, ni comment on fait pour marquer un but. Sébastien est un maniaque de hockey, il a apprécié la perspective je crois.

Elle : Moi je suis dans le troisième cours de lévitation. (Rires moqueurs)

Moi : Je savais que tu étais une pro du yoga. (Demi ironique)

(Silence)

Moi : Tu ne te sens pas un peu weird quand la prof finit son cours par une séance de « Oooohmmmmmmmmm » bien sentie?

Elle : On apprend vite à faire abstraction de tout l’aspect ésotérico-hindouiste si ça ne nous intéresse pas. L’important, c’est le plaisir de connecter avec son corps.

Moi : Là, j’aimerais juste connecter avec une tasse de thé chaud. C’est ça qui arrive quand on se fixe les attentes trop haut : ça fait depuis dimanche soir que je me dis que je vais boire un thé chaud avec une jolie fille avant le cours de yoga de mercredi.

Elle : Et alors?

Moi : Ben la fille est effectivement très jolie, mais le thé est presque tiède.

Elle : Déçu?

Moi : Ben non, je te l’ai dit, la fille est effectivement très jolie et qu’en plus je commence à connecter avec… On s’en crisse-tu du thé tu penses?

Elle : Tu ne trouves pas ça un peu weird d’écrire cette fabulation-là sur ton blogue? Le dialogue qu’on a là n’existe pas, tu l’as inventé dimanche soir dernier en écrivant sur ton blogue. Surtout qu’il me semble que tu t’exposes pas mal en écrivant ainsi…

Moi : Ben non, puisque ça a la prétention d’être de la littérature. Tout le monde sait que la littérature n’est lue par personne!!! (Rires très sonores)

Elle : De la littérature sur ton blogue… ?

Moi : Oui, et si tu me dis que c’est hyper prétentieux et pas du tout à la hauteur, je suis très d’accord.

Elle : On va prendre un thé chaud ailleurs après le cours?

Moi : Ben non, tout ça n’est que de la littérature, ce qui veut dire que tu n’existes pas.

Elle : C’est vrai que le thé est un peu tiède.

Yoga Lyne St-Roch

Etienne n’a aucune idée de la température du thé aux Studios Lyne St-Roch, où il prendra son deuxième cours de yoga mercredi prochain. Il goûtera alors au thé pour la première fois. :-)

5 réflexions au sujet de « Discussion fictive au cours de yoga »

  1. Ping : Etienne Denis | photos, Montréal, voyages et autres » Blog Archive » Photos de yoga

  2. Je suis allé à mon deuxième cours ce soir.
    .
    Le thé était chaud. :-)
    .
    Il y avait quelques jolies filles, certaines même très jolies, certaines mêmes qui causent des accidents, mais c’est à mon collègue Sébastien et à sa boss (du moins, sa boss à l’extérieur des heures de bureau) (c’est un inside) que j’ai parlé.
    .
    Je note l’invitation de Muriel à faire du yoga (au fait Muriel, ton Louis, est-ce qu’il se plie en quatre lui-aussi?), mais puisque j’ai uniquement suivi deux cours (i.e. deux soirées) de yoga, j’hésite pas mal à me lancer dans un cours « hot question filles, mais dur pour débuter ». Me semble que le cours que je fais là est assez dur comme ça.
    .
    Anyway je ne vise pas une fille « hot ». Je suis plutôt du genre fille « cool ». Avec un petit (pas trop gros, juste « petit ») côté vraiment pas conformiste pantoute. Et un beau sourire. Et un IQ de 145. Et une capacité d’introspection. Et… ah pis ta yeule Étienne, on n’est pas sur Réseau Contact ici.
    .
    Donc j’arrête.
    .
    Et si on squattait le 5e étage au bureau pour se faire une séance de yoga + brunch un beau samedi ou dimanche matin? (Faudrait juste pas le dire au boss. ;-)))
    .
    (Le pire, c’est que je trouve que l’idée n’est pas mauvaise du tout… ?)
    .
    .

    É.

  3. En passant Étienne, ton pied de page me fait marrer :

    « Ce site Web et tout son contenu appartiennent à Etienne Denis, sauf avis contraire. Tous les droits sont réservés. »

    Il va sérieusement falloir que tu te mette au yoga pour apprendre à lâcher prise… je sais de quoi je parle, oui, oui.

  4. Et si on faisait de ton rêve une réalité ?
    Bon, pour le thé tiède ou chaud, je ne sas pas, mais pour le yoga, tu peux compter sur moi.

    Je t’invite officiellement à suivre un cours avec moi.
    Ton choix sera le mien :
    http://www.centrelunayoga.com/classes_fr.htm

    PS : le cours du samedi est « hot » question filles, mais vraiment dur pour débuter. J’opterais pour le mardi soir ou le mercredi à l’aube si j’étais toi (mais ce n’est pas le cas…)
    À toi la balle!

  5. So was she a blonde, brunette, or redhead?
    (details make literature more real)

Les commentaires sont fermés.