Nouvelles (de canot) impromptues

Je viens de recevoir ce courriel de Sabine, une « chume de canot » dont je m’ennuie beaucoup (parce que, disons, que j’ai été moins actif au cours des dernières saisons.

L’un des (rares) canots outfitted by Etienne. Une pièce d collection. ;-)

Si vous êtes curieux, voici son courriel (j’avoue par contre que c’est un peu « incide » comme email, je crois qu’il faut avoir pagayer avec nous pour apprécier l’humour) :

En commençant la saison de canot sur la Simon, je retrouve beaucoup de
vieux routards. Mais, il y a toujours un p’tit jeune qui se joint à
nous. Cette année, il s’appelle Marc. Il pagaye un Pyranha. Ça doit être
un pagayeur de bon niveau.
Mais voilà que, pendant la descente, il semble mal à l’aise. Son
fitting? La rivière? Je m’approche, étant d’un naturel social. Je lui
demande si ça va. Ça a pas d’l’air. Il me montre son fitting. Je regarde
attentive. Et là, il me dit que le gars qui lui a vendu l’embarcation a
fait des modifications: il a baissé le calage des genoux, il a raclé la
selle (à coup de hache?); et comble de malheur, il n’a pas de
genouillères parce que le vendeur se mettait les genoux drette sur le
canot. Avec un énorme sourire, je lui pose une seule question: « C’est
Étienne Denis qui te l’a vendu? »

« Comment ça tu sais ça? »
La touche d’Étienne Denis, outfitté by Étienne Denis: on l’a reconnaît!
Ben, ça m’a fait plaisir de descendre avec un peu de toi. J’sais pas si
tu vas en faire cette année. Voir un canot d’Étienne, c’est drôle; mais
pagayer avec Étienne, ça n’a pas de prix!
À une prochaine,
–Sabine
p.s.: donc, si notre décompte est bon, il te reste encore un canot, le
Spark, n’est-ce pas?

Donc en réponse à Sabine :

  • Il me reste un Blast et un Spark.
  • Je prévois faire un peu plus de canot cet été… Peut-être un voyage d’une semaine? Je probablement faire un mois dans le Grand Nord en 2009 ou 2010.
  • J’avais bien dit à l’acheteur de reconfigurer le fitting à son goût. ;-)
  • Je m’ennuie de Sabine et Jean.